Index de l'article


Tai Chi Chuan (ou TaiJi Quan) et Qi Gong :

Sont-ils vraiment différents ?

 C’est une question qui revient souvent lors de nos échanges ou demandes d’informations.

 Est-ce que le Qi Gong et le Tai Chi Chuanou Tai Ji Quan sont différents ?

  • Y‑a-il des liens de parenté ?
  • Par lequel commencer ?
  • Quels sont les avantages de l’un ou de l’autre ?

La réponse est loin d’être simple…

 

Comparaison

 Le grand public confond souvent les 2 pratiques pour les raisons suivantes :

La popularité du Tai Chi Chuan vient principalement des médias (presse, télévision, etc.) qui l’ont souvent présenté lors de reportages en Chine ou ailleurs. Il est devenu en quelque sorte un des emblèmes de la Chine.

Les 2 arts semblent basés sur les mêmes principes :

      • Grâce
      • Lenteur
      • Fluidité
      • Continuité

La confusion provient également des termes utilisés. Le « Qi » (énergie vitale) de Qi Gong n’est pas le même que le « Chi » (ou « Ji » en Pinyin) de Tai Chi Chuan.

Même prononciation pour une oreille occidentale non avertie (en effet malgré l’orthographe différente, la prononciation des termes est très proche) :

      • Qi : énergie vitale
      • Chi : ultime, le faîte

Dans le Tai Chi Chuan et le Qi Gong on travaille effectivement avec l’énergie vitale « Qi » mais pas avec les mêmes intentions. Encore une autre cause de confusion possible.



Les Différences

 Le Tai Chi Chuan est avant tout, à l’origine, un art martial qui utilise les principes du Yin et du Yang (Taiji) pour prendre l’avantage sur son adversaire.

Les bienfaits pour la santé sont effectivement présents mais ne sont pas nécessairement inclus en tant que but à atteindre.

Il existe 5 grandes familles dans le Taïchi Chuan qui mettent plus ou moins l’emphase sur les aspects martiaux de cette pratique.

Le Taïchi Chuan est souvent plus difficile que le Qi Gong dans son apprentissage, tant par la complexité de la gestuelle que par les principes à acquérir.

On parle de forme en 108 mouvements sans compter tous les aspects internes de cette pratique.

Il est généralement recommandé de pratiquer une forme simple de Qi Gong (Zhan Zhuang Gong, Ba Duan Jin, Tai Ji Qi Gong par exemple) avant d’entamer l’étude du Taïchi Chuan.



Les Points Communs

Les 2 pratiques permettent :

  • L’amélioration de toutes les fonctions vitales.
  • Un meilleur contrôle du système nerveux.
  • Un massage interne des organes